Lasers et radiofréquences

Plusieurs traitements à effet thermiques sont proposés pour répondre aux différentes problématiques dans le domaine de la gynécologie esthétique, ayant comme action commune de stimuler les fibroblastes pour booster la fabrication de collagène. Cette stimulation des fibroblastes est obtenue grâce à la production d’une chaleur locale, sous l’effet de différents techniques :  la lumière avec les lasers CO2 fractionnés, ou les Radiofréquences fractionnées. Différentes machines sont donc commercialisées ces dernières années.

 

LES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS

Les Lasers CO2

En produisant de la lumière amplifiée, le laser chauffe en profondeur le tissu cutané avec lequel il est mis en contact. Le CO2 fractionné est un laser particulier qui émet des micro impulsions de sorte que toute la surface traitée, mais en laissant des petites zones non traitées de manière à favoriser une cicatrisation rapide. Le faisceau lumineux est suffisamment étroit pour ne cibler que les zones précises, aussi bien en surface qu’en profondeur, sans léser les tissus environnants.

L’effet du laser CO2 fractionné est donc une véritable « réjuvénation vaginale », en agissant directement sur la muqueuse vaginale par stimulation de la synthèse du collagène, permettant ainsi un épaississement de la muqueuse ainsi qu’une réhydratation, avec pour résultat une amélioration de l’élasticité, de la tonicité et de la fermeté. La couche la plus superficielle de la muqueuse est éliminée, puis remplacée par une nouvelle couche mieux hydratée. Même le pH redevient normal, grâce à l’action sur la production de glycogène endogène qui favorise ainsi la normalisation de la flore bactérienne. Enfin, ce traitement permet de renforcer la vascularisation de la paroi vaginale.

La radiofréquence

L’énergie électrique utilisée permet d’accroitre la température locale, jusqu’à 5mn en profondeur, comme pour tout traitement de remodelage du visage, stimulant ainsi la synthèse de nouveau collagène et d’élastine.

Cette technique est particulièrement intéressante pour les problèmes de relâchement cutané, en particulier dans le domaine de la gynécologie où le relâchement provoque une laxité de la paroi vaginale et de la vulve, une atrophie des grandes lèvres, avec toutes les conséquences connues sur le plan fonctionnel mais aussi esthétique.

Contrairement au laser CO2, il n’y a pas d’atteinte de la couche superficielle de la muqueuse vaginale.

 

INDICATIONS

Les indications sont multiples et ne concernent pas seulement la femme ménopausée, mais également la période du post partum, les suites de traitements pour cancers avec carence hormonale imposée chimiquement.

Sont accessibles à ces traitements :

  • Les dyspareunies (douleurs lors des rapports sexuels) dues à la sécheresse vaginale de la ménopause ou après un accouchement,
  • Les troubles d’hydratation qui provoquent des sensations de gêne, de sécheresse, d’inconfort, de démangeaisons…
  • Le relâchement vulvovaginal de la ménopause ou après distension du vagin au moment d’un accouchement
  • L’incontinence urinaire d’effort : en traitant plus particulièrement la paroi antérieure du vagin, on obtient un renforcement des structures anatomiques, les liens tissulaires entre le vagin et les structures urinaires
  • Les cicatrices d’épisiotomie douloureuses

 

DÉROULEMENT DU TRAITEMENT

Une consultation gynécologique préalable est bien sûr nécessaire, notamment pour s’assurer que tous les examens de surveillance de dépistage

Quel que soit le mode de traitement choisi, laser ou radiofréquence, le déroulement du traitement se fait selon le même principe :

Il est pratiqué en cabinet sans anesthésie, au cours d’une séance qui dure une trentaine de minutes. Une pièce à main spécifique est introduite au niveau de la paroi vaginale ou se déplace sur la surface de la vulve et les lèvres, selon la zone à traiter. Les tirs sont effectués sur toute cette partie.

Le traitement est indolore, même si un peu désagréable au niveau de la vulve (Sensation de picotements) lors du traitement pas laser.

Plusieurs séances sont nécessaires (2 à 5 espacées de 2 à 4 semaines, selon les protocoles) pour un effet optimal qui se situe aux alentours de 90% de satisfaction. Un entretien est bien sûr souhaitable si l’on veut garder les bénéfices du traitement et ralentir le processus de vieillissement lorsqu’il s’agit d’un traitement en rapport avec les troubles liées à la ménopause.

 

LES SUITES :

Elles sont simples, uniquement marquées par une réaction inflammatoire inconfortable, surtout lors des traitements par laser fractionné, du fait de l’action sur la couche superficielle de la muqueuse vaginale.

Les rapports sexuels doivent donc être évités pendant les quelques jours qui suivent le traitement.

 

LES CONTRE INDICATIONS :

Qu’il s’agisse du traitement par laser ou par radiofréquence, celui doit être différé en cas d’infection urinaire ou vaginale.

En cas de prolapsus génito-urinaire, ces traitements ne sont pas indiqués car inefficaces.

 

LES RÉSULTATS :

La patiente ressent rapidement une amélioration des symptômes, avec une nette amélioration de sa qualité de vie, de sa sexualité. En fonction de la méthode choisie, et de la symptomatologie à traiter, le nombre de séance et la rapidité d’amélioration est variable, le résultat optimal étant atteint après trois mois.

90% des femmes, selon plusieurs études, sont satisfaites t le restent un an après le traitement.

 

PLACE DANS LA PRISE EN CHARGE EN MEDECINE ANTIAGE

Ces traitements sont un réel progrès en gynécologie, d’autant qu’ils apportent non seulement une amélioration sur le plan esthétique, mais surtout sont d’une grande utilité d’un point de vue fonctionnel, avec une amélioration très nette de la qualité de la vie pour la quasi-totalité des patientes. Ils sont d’autant plus bénéfiques s’ils sont associés à une prise en charge en micro nutrition dans le but d’améliorer le profil hormonal. Par ailleurs, il est tout à fait possible de les associer avec les techniques injectables.

Votre avis compte : qu’avez vous pensé de cet article ?

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

10 votes
Moyennes : 4,90 sur 5
Loading...