BLEPHAROPLASTIE MEDICALE PAR PLASMA IQ

Blépharoplastie médicale Charenton - Dr MagnierLe regard est une zone du visage qui reflète très rapidement un état de fatigue, nos émotions et notre vieillissement : les cernes, les poches graisseuses, les rides péri orbitaires, le relâchement des paupières (dermatochalasis) et les sourcils tombants sont ainsi des motifs fréquents de consultation.

Les techniques de médecine esthétique sont aujourd’hui si évoluées que nous pouvons apporter des réponses très performantes dans un grand nombre de cas, et en particulier pour traiter ces paupières tombantes qui donnent un air si fatigué, si triste.

Ce relâchement des paupières est dû à la perte de fibres de collagène et élastiques, phénomène naturel du vieillissement qui peut être accéléré et aggravé par l’hérédité mais également sous l’influence de facteurs extrinsèques tels que le stress, le manque de sommeil, ou une exposition excessive au soleil.

Il y a encore 10 ans, seule la chirurgie pouvait apporter une solution efficace et durable à ces excès de peau sur les paupières, grâce à la « blépharoplastie chirurgicale » supérieure et inférieure.

Depuis, une grande innovation est apparue, permettant de réaliser une « blépharoplastie médicale » sans recours à la chirurgie, qui est une alternative non invasive : la technique de plasma exérèse ou arc voltaïque

LE PLASMA EXERESE PAR PLASMA IQ

Il s’agit d’une technique qui utilise la différence de potentiel existante entre la pointe de l’appareil, le Plasma IQ, muni d’une sorte d’aiguille et la peau du patient. Sans contact avec elle ni effraction cutanée, l’approche de la peau par la pointe du « Plasma IQ » génère un arc voltaïque, l’air étant ainsi ionisé et produisant alors une grande quantité de chaleur limitée au point de tir. Cette chaleur dégagée va provoquer la sublimation des cornéocytes, cellules superficielles de la peau : celle-ci se rétracte immédiatement, et chaque impact de traitement est alors matérialisé par une petite croûte de carbonisation de moins d’un millimètre de diamètre.

Cette technique non agressive pour les tissus environnant puisque l’énergie n’est délivrée qu’en superficie, bien moins agressive que le laser, permet donc un traitement très précis et bien localisé

INDICATIONS :

La blépharoplastie médicale peut être réalisée sur les paupières inférieures comme supérieures, et être aussi associée au traitement d’autres zones du visage comme les rides des pattes d’oie ou péribuccales.

Outre la blépharoplastie, la technique de plasma exérèse est également une solution pour traiter d’autres problèmes sur le visage tels que les xanthélasmas, les grains de millium, des cicatrices d’acné, certaines taches superficielles et est même intéressante dans la prise en charge des vergetures

CONTRE INDICATIONS

Même si cette technique n’est pas invasive, quelques contre-indications existent :

  • La grossesse, par principe, l’acte esthétique n’étant pas urgent
  • Les infectons locales évolutives
  • Les peaux foncées, à partir du phototype IV, parce que les risques d’hypo ou hyper pigmentations post inflammatoires sont plus importants

DÉROULEMENT DU TRAITEMENT

Le traitement doit être de préférence réalisé entre les mois d’octobre et d’avril, l’exposition solaire étant à proscrire.

Sur une peau propre et démaquillée, nous allons appliquer une crème anesthésiante (EMLA) au moins 30mn avant la séance.

Puis, l’anesthésie étant effective et après réalisation des photos, nous procédons à une désinfection soigneuse de la peau avant de commencer le traitement.

Le traitement lui-même dure une trentaine de minutes ou un peu plus selon que nous traitons les paupières supérieures et/ou inférieures.

Il consiste à effleurer simplement, sans la toucher, la zone à traiter avec la pointe de la pièce à main portative du Plasma IQ : la température élevée atteinte à cette pointe permet de faire de multiples points de combustion sans diffusion aux tissus environnants, créant une rétraction immédiate de la peau.

Ces points sont disposés en zigzag ou en quinconce étagés sur les paupières afin d’orienter leur rétractation vers le haut et ouvrir ainsi le regard du patient.

L’anesthésie locale permet de rendre le traitement indolore, avec juste une sensation de petits picotements à chaque point de combustion.

Les deux paupières peuvent être traitées dans la même séance et il est également possible de traiter les rides de la patte d’oie : les points de combustion sont pour cela réalisés sur les bords de la ride et non dans le fond afin de provoquer l’effet de rétraction.

A la fin de la séance, nous procédons à un simple nettoyage au sérum physiologique avant d’appliquer un masque hydratant pour améliorer le confort.

SUITES ET EFFETS INDESIRABLES

Pendant les jours qui suivent la séance, il est possible que les paupières gonflent, présentant un œdème qui sera spontanément résolutif en général sur 48 heures. Cependant, celui peut perdurer une semaine à 10 jours selon la sensibilité individuelle du patient et de l’étendu du traitement.

Ces œdèmes peuvent être prévenu par la prise d’Extranase (extrait d’ananas qui contient des enzymes anti œdémateuses) pendant quelques jours avant et après la séance.

Les croûtes de carbonisation commencent à disparaitre vers le troisième jour, laissant place à une cicatrisation centripète de chaque point qui provoquera un rétrécissement de la peau.

Ce processus de cicatrisation et la chute spontanée sur une petite semaine des croûtelles doivent être impérativement respectées : en effet, arracher les croûtes exposerait à un risque d’hypo ou d’hyperpigmentation persistantes.

Les semaines qui suivent, la peau peut garder un aspect un peu rosé qui peut être facilement caché par un fond de teint non gras qui peut être appliqué même sur les croutelles.

Un écran total SFP50+ doit être impérativement appliqué plusieurs fois par jours et pendant 3 à 4 semaines, et l’exposition solaire est proscrite pour prévenir tout risque d’hyperpigmentation.

RÉSULTATS

Nous pouvons réaliser un lifting naturel, homogène et progressif des paupières avec un effet durable sur plusieurs années. 

Après chaque séance, la peau des paupières devient moins lourde, se rétracte progressivement, naturellement sans cicatrice et le regard s’ouvre apparaissant défatigué.

Le traitement complet peut être effectué en une à quatre séances espacées d’un mois, selon l’importance du relâchement à traiter et la possibilité de supporter une éviction sociale.

DANS LE PROTOCOLE DE RAJEUNISSEMENT

Utilisée seule ou en association avec d’autres techniques dans un protocole de rajeunissement global (Peelingsinjections, lasers, remodelage par radiofréquence  ) la blépharoplastie par plasma exérèse PLASMA IQ  est un outil très performant pour la prise en charge du visage et en particulier du cerne