PRISE DE POIDS ET GROSSESSE

Prise de poids et grossesse - Dr Magnier, médecin esthétiqueLa naissance d’un enfant est un véritable chamboulement dans la vie d’une femme, une métamorphose sur tous les plans : psychologique, affectif, sociale, et physique.

S’il est normal que la transformation physique s’accompagne d’une prise de poids pendant la grossesse et que quelques kilos subsistent durant les mois qui suivent avant que vous retrouviez votre poids d’avant la grossesse, il arrive que la prise de poids soit excessive et que des kilos résiduels persistent après la naissance du bébé.

Cette situation n’est pas rare, et est source de mal être, de difficultés et s’épanouir dans cette nouvelle vie. L’image corporelle est altérée, et il y a parfois des répercussions dans la vie du couple.

Quelle est la prise de poids idéale durant la grossesse

Loin de nous maintenant le dicton des anciennes générations selon lequel il fallait manger pour trois !

En assurant un apport qualitatif et quantitatif pour satisfaire aux besoins de la mère et assurer un développement correct du bébé, la prise de poids doit être maitrisée de sorte que seul le poids du nouveau-né, des annexes (placenta, eau) soient nécessaires, les kilos supplémentaires n’étant que « superflus », composés de graisse et d’eau.

Une femme qui ne prendra que 10 à 11 kg gardera une silhouette « normale » en dehors de la proéminence de son ventre, et retrouvera sa silhouette à l’identique dans les 2 à 3 mois qui suivent l’accouchement

Lors du suivi de la grossesse, le poids est régulièrement évalué, consigné sur une courbe de poids, la prise de poids ne devant pas excéder 10kg dans l’idéal, quelle que soit la morphologie initiale de la mère.

Durant le premier trimestre la prise de poids doit être modeste, voire nulle, pour s’accélérer ensuite avec le développement du bébé.

Bien sûr, la prise de poids est mieux tolérée pour une femme dont l’IMC est normal que pour une femme déjà en surpoids ou obèse pour laquelle le poids est encore plus à surveiller.

La maîtrise de la prise de poids n’a pas qu’un intérêt esthétique mais est aussi importante quant aux risques de complications lors de l’accouchement pour la mère comme pour l’enfant.

Pourquoi certaines femmes prennent elles plus de poids ?

Il y a bien les déséquilibres alimentaires qui font pencher la balance vers trop d’apport comparés aux calories brûlées tels que les grignotages, les « fringales » dus à des problèmes d’acidité gastrique ou à l’arrêt du tabac, une réduction de l’activité physique en rapport avec l’asthénie ou avec la plus grande difficulté à se mouvoir, l’arrêt du tabac responsable d’un ralentissement du métabolisme de base.

Mais le plus souvent, les apports nutritionnels ne sont pas en cause et ce sont malheureusement les femmes qui ont déjà eu des problèmes de poids qui voient ceux-ci se majorer au moment de la grossesse : Il s’agit probablement d’une difficulté d’adaptation à l’afflux brutal des hormones placentaires auquel le corps est soumis. Même si la quantité d’hormones nécessaire pour mener à bien une grossesse est sensiblement la même pour chaque femme, les récepteurs hormonaux ne sont pas identiques pour  toutes, ce qui a un impact direct sur la capacité à retenir l’eau et le sel, à fabriquer de la graisse. La composante génétique est alors au premier plan, transmis de génération en génération au sein de la famille.

Il est d’autant plus important dans ce cas de maintenir les meilleures conditions environnementales pour limiter cette prise de poids, sur ce terrain peu favorable.

Combien de temps pour retrouver son poids après l’accouchement ?

Retrouver son poids, sa silhouette après la naissance de bébé est indispensable, mais pas toujours simple, en particulier lorsque la prise de poids durant la grossesse est importante. Des études scientifiques ont prouvé que les femmes qui ne perdaient pas leur poids dans l’année qui suit une grossesse ont plus de risque cardiovasculaire (tension artérielle, cholestérol et résistance à l’insuline) : c’est dire l’importance de retrouver son poids initial dans l’année qui suit l’accouchement.

Pourquoi certaines femmes restent elles en surpoids après la grossesse ?

Garder des kilos en trop dans l’année qui suit l’accouchement tient plus à la modification du style de vie de ces mamans que d’un quelconque problème médical et en particulier hormonal, et ces « kilos grossesse » ne sont pas une fatalité.

Les femmes qui ont pris un poids modéré durant la grossesse retrouvent en général leur poids initial dans les 3 mois qui suivent l’accouchement, tandis que celles qui ont pris beaucoup de poids (plus de 15 kg) ont beaucoup plus de mal à récupérer leur silhouette et leur poids initial.

Les femmes qui augmentent leur ration alimentaire, leur grignotage ou qui diminuent la fréquence de leur repas principaux au cours de leur grossesse et après l’accouchement ont plus de risque de conserver les kilos superflus au-delà d’un an après l’accouchement, ce que l’on peut appeler les « kilos grossesse ».

La carence d’activité physique, imposée par les nouvelles habitudes de vie, la surcharge de travail, la fatigue, est également à incriminer dans le stockage de ces « kilos grossesse ».

Mais la prise de poids durant la grossesse n’est pas le seul facteur responsable de la persistance de ces kilos : la modification du rythme de vie, le manque de sommeil inducteur de grignotages et de troubles de sécrétion de leptine, le manque d’activité physique avec l’arrêt de l’activité physique habituelle ou l’interruption d’activité professionnelle, l’arrêt du tabac, et enfin un état dépressif du post partum qui peut perdurer et qui s’auto entretient par l’angoisse générée par mauvaise image de soi. Tous ces phénomènes concourent à augmenter les apports en nourriture, et en particulier le sucre, et/ou à diminuer les dépenses.

Quelle aide le médecin esthétique peut-il apporter ?

Pour passer ce cap difficile, une aide extérieure peut être souhaitable et le médecin esthétique est d’un allié de choix :

Tout d’abord, la consultation prend une dimension supplémentaire au simple aspect médical en alliant une approche médicale pure, à une approche esthétique de bien-être.

Cette consultation permet à la jeune maman de prendre du temps pour s’occuper d’elle, ce qu’elle ne fait plus beaucoup depuis l’arrivée de son bébé, et de se recentrer sur elle : ceci est important aussi bien psychologiquement pour ses rapports avec son enfant, avec son conjoint et avec elle-même qui est en quelque sorte une nouvelle personne, que physiquement, le surpoids étant un réel enjeu de santé publique.

La première approche est de vérifier qu’il n’existe pas de pathologie qui pourrait expliquer une prise de poids et en particulier un problème thyroïdien, ce qui n’est pas rare, ou une carence en fer.

Le médecin va s’appuyer sur un bilan biologique pour cela, prescrivant des bilans nutritionnels et hormonaux, avant de s’engager dans une prise en charge micro nutritionnelle.

Grâce à un suivi régulier de gestion du poids, et avec l’aide si besoin de certaines techniques esthétiques, la silhouette retrouvera en quelques mois son harmonie.

Les techniques esthétiques qui pourront nous aider sont multiples :

  • La cryolipolyse permettra de se débarrasser des petits bourrelets graisseux résistants à la perte de poids,
  • La cellulite accumulée au cours de ces 9 mois, pourra être prise en charge
  • Les vergetures, témoins de la distension des tissus seront d’autant plus facile à gommer qu’elles le seront précocement

Nous avons donc aujourd’hui tout un panel de moyen pour aider à l’épanouissement des femmes dans cette heureuse période d’arrivée de cette nouvelle personne dans sa famille, une aide précieuse pour être encore plus épanouie.